samedi 30 décembre 2017

Quand l’identité ressemble à un lit d’entités

Je suis musulman, je suis vegan, je suis de droite, je suis de gauche, je suis blanc, je suis noir, etc.

Je vous suis tous
J’essuie tout
Je suis tout
Je suis
Je
J


Jeu

« Jeux n’est plus de feu. Mâche chants d’ailes et mots heurtent, pour l’âme, hourdes d’yeux. Prête mots à ta plume, mon ami pie Hérault. Amène !  (Eau claire de la lune) »


Notre vraie identité n’est pas une étiquette.
Notre vraie identité n’est pas rationnelle.
Notre vraie identité n’est pas matérielle.
Notre vraie identité n’est pas obsolète.


La réalité c’est que l’art est alité. Il n’y a plus de philosophes. Les soi-disant philosophes de nos jours, ce sont ces gens qui parlent de politique avec leur langue de bois. C’est consternant. La réalité, c’est "l’art ma gauche", c’est le suicide collectif. Tous se prosternent devant Mammon. C’est devenu le seul Dieu. Ceux qui ne veulent pas s’y soumettre, sont marginalisés.


Nous pouvons retrouver cette identité qui nous est propre, qui nous est chère, c’est par le rêve.


Ce côté irrationnel de la vie non-ordinaire et non matérielle existe vraiment, c’est là qu’est notre vraie nature.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire