mardi 20 février 2018

La fin du dogme

Il est naturel d’appartenir à une famille, un clan, un parti, etc.

La religion, les partis politiques, les groupements ethniques et les idées reçues nous façonnent dès notre plus tendre enfance.


C’est ainsi que nous nous cachons toute notre vie derrière des illusions du soi et que nous créons un personnage qui va devoir mourir un jour.


Arrivé au pied du mur, le voilà seul. Il se sent dénudé et à la merci du vent. L’être qui a voué sa vie à une cause, se retrouve isolé devant la mort. Il doit tout abandonner, alors qu’il a fait des efforts démesurés pour obtenir des biens matériels. Que lui reste-t-il maintenant ? La vue de cette belle illusion qu’il a tant chérie s’en va, maintenant. Que voit-il ? Est-il libre ? Où va-t-il ?


La réponse est dans la question.


La Voie est une question.


Celui qui la voit, entend sa voix.


Celui qui entend la voix, voit la Voie. Elle ne dit qu’une seule chose : « Vois ! »


Seule la foi produit cette vue.


La liberté vient du culte personnel.


礻 Culte  +  單 personnel = 禪 Zen

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire