jeudi 22 mars 2018

En tendre par coeur

Vois-tu ce que j'entends ?

Ma voix et ma voie ne font qu’un.

Pour moi, il y a deux choses infinies : la voie et la voix.
 
« Au début était la parole ! » Ca c’est biblique. C’est une voix qui s’exprime.
« A l’origine est le Tao ! » Ca c’est la Voie, le chemin, la vie, etc.

La parole = la voix.
La voie = la parole.

VOIS - VOIR = V.O.I.R.

Votre
Ouïe
Imagine
Richement

L’eau nourrit le bois, autrement dit : le souffle froid qui vient de l’origine (champ zéro) produit le vent qui se promène sur la terre comme un inspecteur des lieux. 

Pour être au bon endroit, il faut voir et entendre.

C’est comme le vent et l’eau (feng shui)

D’abord on observe (vue = vent, feng)
Ensuite on écoute (ouïe = eau, shui)

Pour trouver le bon moment, il faut sonder le cœur.
Pour trouver les bonnes personnes, il faut sonder le cœur.
Sonder le cœur, c’est regarder et écouter.

La vue est le premier des cinq sens. Elle correspond au matin ou au printemps.
L’ouïe est le cinquième sens. Elle correspond à la nuit ou à l’hiver.

La vue et l’ouïe sont comme le vent et l’eau, et comme l’alpha et l’oméga des mouvements de la nature.

Entre la vue et l’ouïe, il y a le toucher, le goût et l’odorat. 

Le goût est le sens le plus irrésistible. Quasi personne ne peut résister à la saveur douce. C’est la matrice du monde, la terre, et aussi le sucre qui est la drogue la plus additive.
L’odorat est le sens le plus subtil de l’être humain. On peut sentir à des kilomètres, presqu’aussi bien qu’un chien. En tant qu’humain nous aurions même le privilège de pouvoir sentir dans le passé et le futur.

Quant au toucher, c’est le souverain. Qui peut toucher le cœur, trouve le véritable sens de la vie.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire