jeudi 12 avril 2018

Au-delà du réel

Le rêve lucide m’a permis de comprendre que la réalité du monde physique n’est qu’une belle illusion, ou alors un cauchemar selon ce qu’on peut y vivre à certains moments, certains endroits et avec certaines personnes. 

Le temps que l’on peut perdre à prendre tout son temps pour une œuvre, est un regain d’énergie qui va nous faire gagner beaucoup de temps dans les choses quotidiennes. 

Quand le temps du rêve est passé, il faut agir. 

Aujourd’hui, il y aura certainement quelques obstacles à passer, mais demain ce sera passé. 

Tout le passé existe en même temps que la totalité du futur de notre voie personnelle, sauf que le futur est de plus en plus court. La fin de mon rêve sera-t-elle une naissance ? 

Je voudrais être vu comme un aigle royal, on me voit comme un bœuf et en réalité je suis un papillon tout délicat. J’accuse le coup et c’est en acceptant cette réalité que je peux m’envoler vers d’autres espaces. 

J’ai envie de nuire au politiquement correct et à la bien-pensance, au profit d’une révolution radicale de ma conscience ! Le monde réel est truffé de mensonges. 
Une réforme totale de la pensée, qui permettrait d’explorer les mystères les plus tabous, ne serait-elle pas nécessaire dans un monde où la seule valeur se définit par le matérialisme ? 

Vivre de mon rêve, c’est mon rêve le plus cher et mon rêve c’est de rêver continuellement. 

Mourir, pour moi c’est renter chez soi. Pour l’instant je suis dehors de ma demeure.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire