jeudi 10 mai 2018

Guérison

 — Tu ne peux guérir, dit le guerrier, si tu ne sais guère rire ! 

On peut rire de tout, si on n’oublie pas le respect. Arrêter de rire c’est juste bon pour entrer dans la mort. 

On sort dans la vie et on entre dans la mort. Les féaux de la vie sont les portes de l’âme. 

Les treize féaux de la vie et de la mort, sont d’abord nos neuf orifices. Il y en a sept dans la tête ; deux pour sentir, deux pour entendre, deux pour voir et un seul pour toucher et goûter. Les deux féaux du bas sont relatifs à la terre et à l’eau (terreau). 

Les quatre féaux restants sont les membres et ils représentent la gauche et la droite, le haut et le bas, les quatre mondes, les quatre directions, les quatre vérités, etc. Guérir c’est "guerre rire". 

Rire de la guerre, n’est-ce pas le remède universel ? 

Cultiver les treize féaux c’est œuvrer dans le temps et l’espace. 

Il y a quatre directions cardinales, quatre directions post-cardinales ; puis cinq sens ; donc treize, ce sont les féaux de l’être humain. L’âme terrestre s’incarne par les sept corps, elle a donc sept parties différentes. L’esprit s’incarne par la foi en trois dimensions, il a donc trois parts distinctes. Avec la volonté, la réflexion et la sagesse on obtient trois parts d’esprits supplémentaires, ce qui fait un total de treize racines de la psyché. 

Quand on est très intéressés par ce sujet de la psyché, on devient alors treize intéressés. 
Ce n’est pas de la schizophrénie, ou alors la schizophrénie telle qu’elle est décrite, est une manifestation inconsciente d’un pouvoir non maîtrisé. 
Le trouble psychique dissociatif existe chez tous les êtres humains, puisque nous avons ces treize féaux et que nous sommes réunis illusoirement en un seul alter-ego. L’ego est vu comme un défaut, mais là, il semble être un garde fou. 
La question est de savoir différencier la folie de la sagesse. Quant à la normalité du monde ordinaire, est-elle vraiment saine ? 
Qui est donc ce treizième invité qui siège dans le cœur ? 
C’est peut-être lui qui rit, qui sait ?